Je me lance dans le CAFIPEMF !

Cette année est une année de grands changements pour moi .. J’ai décidé de me lancer à l’assaut du CAFIPEMF ! Je viens d’avoir les résultats positifs de l’admissibilité. Je vais donc revenir sur cette certification et mon expérience lors de cette première étape. Attention, toutes les infos données correspondent à mon expérience ainsi qu’au déroulé dans mon académie 😉

Le CAFIPEMF ? Kezaco ?

Le CAFIPEMF, certificat d’aptitude aux fonctions d’Instituteur ou Professeur des Ecoles maître formateur permet de s’orienter vers la formation initiale et continue des professeurs des écoles. Il permet notamment de postuler aux fonctions de Conseiller Pédagogique de Circonscription (CPCP) ou d’être PEMF (ou MF). Vous pouvez vous engager dans cette certification à la condition d’enseigner depuis minimum 5 ans.

Cette certification se déroule en 2 étapes : l’admissibilité et l’admission.

L’admissibilité consiste à rédiger un rapport d’activité de 5 pages expliquant nos motivations et mettant en tension nos expériences professionnelles significatives avec le référentiel de compétences du formateur. En gros, il faut démontrer que l’on est déjà dans une démarche professionnelle vers la formation. Enfin, un oral de 45 min vient clôturer cette première partie. 15 min de présentation où l’on revient sur notre rapport en étoffant le sujet puis 30 minutes de questions diverses de la part d’un jury constitué d’un IEN, un IA-IPR, d’un pemf et/ou d’un CPC.

L’admission consiste à rédiger un mémoire professionnel avec une thématique en lien avec la formation. Une soutenance est prévue ainsi qu’une épreuve pratique. Nous pouvons choisir entre l’entretien après observation d’un professeur en classe ou bien mener une animation pédagogique. L’admission peut se tenter 2 fois durant une période de 4 ans après l’obtention de l’admissibilité.

Pourquoi me lancer dans cette aventure ?

Depuis quelques années, je trouve un certain intérêt à aider des collègues débutants, à réfléchir à ma pratique de classe, changer, évoluer. Il était de plus en plus évident que la formation était, à mon sens, un volet très important de notre métier. L’ouverture de mon blog et tous les partages sur les réseaux sociaux ont fait très rapidement accroître cette envie. Attention, j’ai grandement conscience que proposer des documents en libre accès ici ne rentre en rien dans un acte de formation, ne vous méprenez pas. Au mois de janvier 2018, lors de mon rendez-vous de carrière, l’inspecteur est revenu sur cette idée. Cette reconnaissance de la part de la hiérarchie m’a fait prendre conscience que je pouvais peut-être être légitime en tant que future formatrice. Avant de me lancer complètement dans le cafipemf, j’ai décidé de devenir MAT et d’accueillir des stagiaires de l’ESPE. Quelques semaines avant la fin de l’année scolaire, j’ai trouvé dans la communauté d’Instagram, une super collègue voulant se lancer aussi dans le cafipemf (je te fais un bisou si tu passes par là;) ! Ni une ni deux, nous avons pris notre courage à deux mains après de longues discussions et nous nous sommes lancées dans le grand bain.

Ma préparation

Il faut savoir qu’aucun temps de préparation sur le temps de classe n’est proposé. Si vous vous lancez dans cette certification, vous préparerez l’examen sur votre temps personnel. Il faut donc prendre conscience dès le départ de l’investissement personnel que cet examen demande. Certaines académies proposent des mercredis de formation sur un temps volontaire. Je n’ai pas eu cette chance. Une CPC de ma circonscription m’a cependant épaulée tout au long de la préparation de l’admissibilité. J’ai commencé à lire quelques ouvrages sur la formation, j’ai regardé beaucoup de conférences disponibles en ligne et le site Eduscol est devenu mon meilleur ami. Il m’a fallu une petite remise à niveau concernant la théorie ! Je vous mets ici mes indispensables basiques utilisés pour la préparation de l’admissibilité :

  • les B.O officiels concernant le CAFIPEMF ainsi que les programmes
  • La loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République
  • Le référentiel de compétences du formation (à connaître sur le bout des doigts)
  • Le site de Mr Nicolas PINEL (créateur de la MHM) : une vraie mine d’or (exemples de rapports, conseils, glossaire..)
  • Le site Néopass action (IFE lyon) qui proposent des vidéos d’analyse de séances de classe et d’entretiens
  • Le livre de J.L LAMAURELLE L’accompagnement professionnel des jeunes enseignants.
  • Le livre Anthologie des textes clés en pédagogie : permet une grande remise à niveau sur tous les concepts clés
  • Le sommaire du B.O qui parait chaque jeudi pour être au courant de l’actualité
  • Le site CNSECO et les Conférences du Consensus
  • Youtube et Dailymotion pour les nombreuses conférences en ligne disponibles (notamment celles de D. BUCHETON sur les gestes professionnels, V. BOUYSSE sur la maternelle ou encore R.GOIGOUX sur la formation)
  • Le groupe Facebook CAFIPEMF qui permet de mutualiser les questions et de s’encourager ou encore la liste de diffusion cartables de J.L Lamaurelle.

Le bilan de cette première étape

Dur .. et je sais que ce n’est que le début ! A toi qui hésite, je ne peux cependant que te conseiller de foncer. Outre la charge de travail, ce premier petit bout d’aventure m’a permis de me remettre en question, de rechercher, d’améliorer ma pratique de classe. Il n’a pas été facile d’analyser son parcours et ses pratiques mais cela est très enrichissant ! Il y a eu des grands moments de doutes, l’envie d’abandonner plus d’une fois, mais la satisfaction d’y avoir été, de se projeter et de vouloir évoluer remporte la première bataille. J’ai pu côtoyer un jury bienveillant, à l’écoute, des candidats avec qui j’ai pu échanger, mutualiser. Tout ce que j’aime au final. Je ne sais pas encore si je vais me lancer dans la difficile épreuve de l’admission dès l’année prochaine mais j’ai quand même l’envie d’aller jusqu’au bout. De devenir formatrice !

Et vous, ça vous tente l’aventure du Cafipemf ? Vous avez eu le cafipemf ? N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires 😉

Comments

  1. Bihan stephanie says:

    Je te souhaite beaucoup de courage. Ça m’a toujours tenté mais la somme de travail me fait peur. Je vais suivre ton expérience et peut être qu’un jour je ferai le grand saut!

  2. Eva says:

    Tu te lances dans une belle aventure!
    Je pense y venir un jour mais d’abord je dois me relancer dans la reflexion sur ma pratique.
    Etre PEMF, c’est remettre en question sa pratique pour pouvoir mieux transmettre aux PE débutants. C’est aussi mieux comprendre comme ça se passe, les petites choses presque invisibles mais qui influent beaucoup sur la classe. On devient le chercheur de sa classe.

    Bon courage pour la suite!

    1. maitressedelaforet says:

      Merci pour ton message. Tu définis vraiment bien le rôle de PEMF comme je l’entends. La simple préparation du cafi nous pousse déjà à réfléchir sur notre pratique avant même de devenir PEMF. J’ai donc hâte de pouvoir poursuivre cette belle mais stressante aventure 😉

  3. Maîtressedu47 says:

    Bonjour ! Et merci pour ce blog!!! Je prépare aussi le Cafi j’ai eu l’admissibilité il y a 2ans et après un échec à l’admission lié à mon manque de pratique concernant les visites de stagiaires ( la circo ne m’en avait proposé qu’une avant l’oral !) je le prépare à nouveau cette année pour pouvoir le passer l’an prochain peut être plus sereinement ?! Bon courage et si besoin d’un renseignement ou autre n’hesite pas !

    1. maitressedelaforet says:

      Oh merci beaucoup. Je savoure pour l’instant l’admissibilité et j’avoue ne pas m’être encore penchée sur l’admission… gros déni..
      Je ne sais pas du tout encore si je me lance dans l’admission dès l’année prochaine, j’attends de voir le mouvement ! Bon courage à toi !!

  4. Aurore says:

    Félicitations !
    Te lancer dans une telle aventure doit être enivrant, excitant et tellement stressant.
    Au quotidien, sur les réseaux sociaux, tu partages déjà tellement de choses. Tu es disponible, bienveillante et à l’écoute. Tu prends le temps de répondre aux questions, de parler de ton fonctionnement et d’ouvrir la communauté des PE sur d’autres façons de faire en classe. Bref, tu joues déjà un peu le rôle de PEMF quelque part 😉
    Alors, je ne peux que te souhaiter de la réussite pour la suite des épreuves du CAFIPEMF

  5. Mylène says:

    Bonjour !
    Merci pour ton superbe blog. On sent la passion du métier derrière tes articles.
    Mon inspectrice m’a demandé de m’orienter vers le CAFIPEMF suite à mon inspection. Mais je passe déjà trop de temps à travailler à la maison et je sens que mon équilibre amoureux serait ébranlé.
    J’aimerais donc me lancer vers le rôle de MAT. Pourrais-tu me raconter ton expérience ? (Ton rôle, fréquence des visites, profil des stagiaires, charge de travail, indemnités,…)

    Merci beaucoup ! ☺

    1. maitressedelaforet says:

      Bonjour, pour répondre brièvement à tes questions (je ferai peut etre un article dédié), je me lance dans l’année 2 du cafi et je conserve l’année prochaine mes missions de MAT. Ces missions n’ont rien à voir je pense avec les missions du cpc ou pemf.. j’ai seulement accueillie 3 stagiaires Master 1 en lien avec l’ESPE de mon département cette année (2 stagiaires et 1 stagiaire sur une période de 15 jours). Ils ont observé la classe, pris la classe sur quelques séances préparées avec moi ou préparées seuls. C’était des stagiaires très motivées, j’ai eu beaucoup de chances. la charge de travail n’a pas été énorme car j’ai préparé ma classe comme d’habitude. Il a fallu consacrer un peu de temps pour répondre à leurs questions et faire un petit point en fin de séances mais rien de bien fifou (à mon sens). L’indemnité est dérisoire… pour te dire je n’ai meme pas checké si je l’avais bien touchée.. Mais c’est une super expérience que je te conseille vivement, surtout si tu te diriges vers le cafi ! bonnes vacances

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *