Si vous avez déjà lu mon premier article sur ma continuité pédagogique (ici), je vous annonçais en début d’aventure que je comptais tenter les classes virtuelles via le CNED. C’est chose faite. Je vous explique donc aujourd’hui mon organisation, mon bilan et vous mets à disposition quelques ressources.

La classe virtuelle du CNED

J’ai commencé à faire « classe » par visio-conférence dès la 2ème semaine du confinement. Je suis naturellement passée par la plateforme « ma classe à la maison » du CNED. Ayant un faible effectif, j’ai trouvé cet outil facile d’utilisation. J’ai donc proposé une première session découverte à mes élèves et parents puis c’était parti pour les « visio » ! Je n’ai proposé qu’une visio-conférence par semaine (par choix) le mercredi matin (1h par niveau). Je proposais donc le mardi soir un programme de la classe virtuelle indiquant les futures activités (correction de dictée, mini-leçon sur une notion..).

Préparer la classe virtuelle

J’ai très rapidement compris qu’il fallait préparer sa classe virtuelle un peu comme on prépare sa classe « en présentiel ». J’ai donc écrit brièvement le déroulé de mon heure de classe virtuelle pour établir les différents domaines, consignes et durée des activités. Lors des phases « mini-leçon », j’ai préparé des fichiers ressemblant à diaporama power point. Le but était de partager ces diapositives avec les élèves et gagner du temps. Cela m’a permis, tout au long de ce confinement, de pouvoir rappeler des notions voire d’en introduire des nouvelles (même si la dimension « cherchons-manipulons » chère à mon coeur fût oubliée je vous l’accorde).

Etablir des règles de base

Comment faire pour que la classe virtuelle ne ressemble pas à un épisode télé-réalité ? J’ai très vite instauré des règles de communication après la première visio un peu catastrophique où tout le monde allait de son petit commentaire avec la télévision familiale en fond sonore : on n’affiche pas la caméra, on active son micro que lorsque la maîtresse nous donne la parole, et on demande la parole grâce aux boutons intuitifs de la classe virtuelle. J’ai même demandé aux élèves d’utiliser la couleur du bouton avatar pour donner leur avis (vert je suis d’accord, rouge je ne suis pas d’accord).

Pour finir et garder une part de « partage », je propose aux élèves une récréation virtuelle en fin de session où chacun peut activer son micro et sa caméra. Après un petit coucou à chacun, je coupe ma caméra et mon micro et je laisse papoter mes élèves quelques minutes entre eux comme en récréation.

Les diaporamas-leçons Maths

Voici en téléchargement gratuit, les 3 diaporamas que j’utiliserai la semaine prochaine en classe virtuelle. Le diaporama comprend 4 phases :

  • La diapositive d’entrée qui permet aux élèves de paramétrer leur écran et de préparer le matériel nécessaire en attendant l’arrivée de tous.
  • « Calcul mental » : des séries de petits calculs mentaux à réaliser sur leur ardoise dans un temps imparti (j’enlèverai la diapositive à la fin du temps).
  • « Cherchons » : des diapositives pour introduire / rappeler la notion en jeu.
  • « Entraîne-toi » : une phase d’exercices que les élèves feront sur leur cahier à distance.
  • « Jouons » : un petit jeu de calcul « Le puissance 4 » qui permettra de finir la session sur une note un peu plus « fun ».

Les diapositives ne sont pas complètes car la fonctionnalité « partage de fichiers » sur la classe virtuelle permet d’afficher et d’écrire sur la diapositive. Les élèves et moi-même pourrons donc les compléter. De plus, il est évident que le diaporama n’est qu’un support et que je le complète avec des explications orales.

Mon bilan

Après 5 semaines d’utilisation, je suis ravie de la classe virtuelle du CNED. Je trouve que cette fonctionnalité a permis de créer du lien avec les familles et les élèves. C’est un moment très solennel attendu de tous. Le fait de ne prendre qu’un groupe de 5 ou 6 élèves ( mes 4 niveaux ayant un petit effectif) et de mettre en place les règles du micro et caméra ont permis de pallier les soucis de connexion et d’affichage d’écran. Le seul point négatif de la classe virtuelle serait qu’il ne propose pas assez de fonctionnalités sur le tableau blanc et que le nombre de caméras affichées est limité.

Et, toi tu a mis en place des classes virtuelles ? Si oui, n’hésite pas à m’en faire un retour !