CRPE : 5 conseils pour réussir les oraux

Ça y est, c’est la dernière ligne droite pour tous les admissibles au CRPE. Après une année (voire plus) de travail, de révision, d’entraînement, les dates tombent et l’angoisse arrive.

Vais-je réussir à canaliser mon stress ? Le jury va-t-il me poser des questions pièges ? Et si j’oublie tout ?

J’ai passé le CRPE en 2010. A l’époque (j’ai un peu l’impression d’être vieille en disant cela), les épreuves étaient totalement différentes. Nous n’avions pas de dossier professionnel à présenter. Quoiqu’il en soit, j’ai tout de même aujourd’hui décidé de vous partager mes conseils pour réussir des oraux. En effet, même si les épreuves sont différentes, l’enjeu et l’attitude à adopter sont, à mon sens, les mêmes pour toute épreuve orale.

Avoir une attitude de gagnant !

Ce conseil vaut bien évidemment dans n’importe quelle situation (entretien d’embauche, examen…). Le jury s’attend à sélectionner des candidats matures, conscients des responsabilités qu’incombent le métier. Il va surtout sélectionner des candidats qu’il imagine directement en face d’élèves dans une classe.

Arrivez donc en mode combattant, conquérant. Gardez en tête cette phrase  » Ils ne le savent pas encore mais c’est moi qu’ils vont choisir ». Attention, ce conseil est à mettre en application tout en gardant à l’esprit que vous allez devenir fonctionnaire d’état. Il faut donc montrer que vous êtes capable de « rentrer dans le moule ». Ne partez donc pas à la confrontation avec le jury, allez aux oraux en gardant à l’esprit que vous êtes déjà un futur professeur des écoles et non pas un candidat au CRPE !

Prendre son temps pour répondre aux questions

Les questions vont fuser dans tous les sens, passant parfois du coq à l’âne. Prenez donc quelques secondes pour analyser la question. Ne répondez pas brusquement et n’hésitez pas à faire répéter la question. Prendre ces quelques secondes de réflexion vont vous permettre de remettre vos idées en place, de les prioriser. De plus faites attention à vos réponses. Dans la plupart des cas, une de vos réponses amène à une autre question du jury. Ne tendez pas une perche dont vous ne maîtrisez pas le sujet !

Être honnête avec le jury

Lors de vos oraux, certaines questions (parfois tordues) vont vous pousser dans vos retranchements. Gardez en tête que vous ne pouvez pas tout savoir ! Aucun professeur, ou inspecteur ne connait sur le bout des doigts tous les textes ou tous les programmes. Oui, oui je vous l’assure !

Si vous ne connaissez pas à la réponse à une question, ne perdez pas pied. Surtout, ne mentez pas, n’essayez pas de « broder » une réponse.

Soyez honnête et répondez tout simplement que vous ne connaissez pas la répondre mais que vous pourrez trouver la réponse dans les textes officiels (programmes, Eduscol, circulaire…). A mon sens, un jury appréciera plus un candidat honnête qui sait où trouver la réponse, qu’un candidat qui essaie de les bluffer par un discous à rallonge sans réponse précise.

Bon, on est d’accord que cette réponse ne fonctionne pas pour des questions de base hein ! 😉

Ne pas ressasser les épreuves

Selon vos jurys, le ressenti sera différent. Je me souviens très bien mon oral professionnel (ancienne épreuve CSE) où l’Inspecteur qui avait le rôle du « méchant » (je m’en suis rendue compte après..) m’avait posée une question dont je n’avais pas la réponse. Il m’avait envoyé sèchement un « Vous le saurez pour l’année prochaine ». Sortie de mon épreuve, je me suis effondrée en larmes. J’étais persuadée que c’était fini, que cette réflexion était synonyme d’échec. Il s’avère que j’ai eu une excellente note.

Je vous raconte cette anecdote pour vous dire de ne surtout pas ressasser les épreuves passées. Je me doute que c’est plus facile à dire qu’à faire..

Prenez les épreuves une par une. N’écoutez pas les candidats qui passent avant ou après vous. Restez dans votre bulle. Une fois l’épreuve terminée, ne cherchez pas les réponses idéales sur le net ou vos fiches. Rangez vos fiches et passez à l’oral suivant. Un mauvais ressenti peut faire basculer tous vos autres oraux.

Être prêt pour le jour J

Voici mon dernier conseil très pratico-pratique. Généralement, on stresse énormément quelques jours avant le premier oral. S’en vient des doutes sur des choses futiles du genre la tenue.

Choisissez votre tenue quelques jours avant : une tenue confortable, sombre. Évitez bien évidemment les grands décolletés ou bien le jogging ! (non non, les grands décolletés ne fonctionnement pas pour gagner des points !) Préparez aussi votre sac quelques jours avant : bouteille d’eau, chronomètre, montre, encas, mouchoirs, convocations et pièce d’identité, trousse..

Cela vous évitera des questions existentielles à quelques heures de l’oral !!

Le dernier conseil que je peux vous donner : NE RIEN REGRETTER !

Comme disait Boris Vian dans l’écume des jours « Si on rate ce moment, on essaie celui d’après, et si on échoue on recommence l’instant suivant. On a toute la vie pour réussir ».

Merde à tous !!!
Tu passes les oraux ? Tu as passé les oraux ? N’hésite pas à me raconter ton ressenti en commentaire 😉

Comments

  1. Oscar&Phina says:

    Merci pour les conseils 🙂 on y va et on verra bien ! On a tout donné donc pas de regret. Premier oral vendredi 24 mai, le deuxième le 28 mai. On y croit !!!

  2. Cléa says:

    Merci pour ces conseils! Je passe mes oraux les 3 et 12 juin! J’espère y arriver mais j’ai tellement peur de ne pas savoir répondre aux questions ou de dire n’importe quoi :p

    1. Sabrina Lebourgeois says:

      Merci pour ces conseils! deuxième oral le 14 juin, je vais tout donner 😉

  3. Sabrina says:

    Merci pour ces conseils! deuxième oral le 14 juin, je vais tout donner 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *