Voilà maintenant un an que nous utilisons notre système d’évaluations auto-gérées nommé « les clés de réussites ». Vous trouverez dans la catégorie dédiée, tous les articles explicatifs et les documents à télécharger.

Vous êtes très nombreux à me demander des conseils et à vouloir vous lancer dans les clés de réussites avec vos élèves. Après un an d’utilisation avec mes CE2 CM1 CM2, il est grand temps de vous faire part de mon ressenti sur ce système en expliquant ce que j’ai aimé, ce que je n’ai pas apprécié et mes conseils si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure !

Les clés de réussites, le bilan : Les points forts

  • Le gain d’autonomie et d’entraide : Les élèves étaient déjà bien formés à l’autonomie avec le triple niveau. Cependant, j’ai réellement vu des effets positifs sur l’entraide depuis la mise en place des clés. Mes élèves se sont aidés du tableau récapitulatif pour devenir tuteur ou bien pour demander de l’aide à un élève ayant validé une clé supérieure. En début d’année, la préparation du plan de travail (le planning personnel de chaque élève) nous prenait 45 minutes. En fin d’année, il est réduit à 15 minutes grand maximum. Les élèves se gèrent tout seuls : ils valident leurs clés en apposant la date encreur, mettent à jour le tableau, préparent leur bilan, listent leurs points forts, choisissent leurs entrainements et leurs évaluations. Je suis toujours très épatée de voir cette fourmilière se mettre en place !
  • La pleine conscience des acquis : En mettant en place ce système, j’avais à cœur de faire prendre conscience à mes élèves du besoin de comprendre ce que l’on travaillait, ce que l’on était capable ou pas de faire. Avec le plan de travail personnalisé, TOUS mes élèves ont réussi à choisir leurs compétences en fonction de leurs points faibles et points forts. Ils ont TOUS adhéré à 100% à ce système. Ils étaient capables de m’indiquer sur quelles compétences ils étaient en train de s’évaluer, capables de choisir leurs évaluations selon l’avancé de leurs acquisitions. Cela a apporté énormément de sens aux évaluations et à permis d’impliquer davantage les élèves dans leurs apprentissages.
  • La désacralisation de l’évaluation : Cela fait 3 ans que je recherche et travaille sur ce thème important de l’évaluation. Pour moi, l’évaluation est un moyen de personnaliser les parcours et non pas une fin en soi. Avec les clés, les élèves ont pu arrêter de stresser face à l’évaluation. Fini les « je vais rater mon contrôle ! Je n’ai pas révisé! ». Elle est devenue quotidienne dans notre classe et surtout moins stressante. Le fait que l’élève sache que s’il « rate » il pourra recommencer encore et encore a permis à tous de gagner en confiance. J’ai vraiment vu une énorme différence entre les évaluations en clés et les évaluations « traditionnelles » que j’avais conservées.

Les clés de réussites, le bilan : ce que je n’ai pas aimé

  • L’organisation militaire : même si mon organisation est bien rodée, il a été difficile de se tenir au rythme de ce système. Ce système est très chronophage et implique des corrections quotidiennes. De plus, la fin de l’année a été un peu compliquée avec les jours fériés, les ponts… Nous avons fini par faire « sauter » des créneaux d’ évaluations-clé. De plus, j’ai eu la chance de ne pas être trop absente cette année, mais je pense toujours que ce système est difficile à prendre en main pour un remplaçant.
  • Le choix des clés : Après un an de recul, je me rends compte que le choix de certaines clés n’a pas été forcément très pertinent. J’avais calqué mes progressions de clés sur les progressions de classe. Cependant, certains élèves se sont retrouvés bloqués en me disant qu’ils étaient capables de valider une clé mais qu’ils n’arrivaient toujours pas à valider la précédente. (exemple : clé de conjugaison). Les clés de maths ont eu un réel attrait pour mes élèves, bien plus que celles de français…
  • Le manque de temps pour la remédiation : certains élèves sont restés bloqués très longtemps sur une clé. J’avais beau essayer de consacrer et mettre en place un mini planning pour aider les élèves en difficulté, il a été difficile d’aider tout le monde en temps voulu. Ce système reste difficile pour les élèves avec de grandes difficultés qui ont besoin d’énormément de temps pour assimiler des notions et compétences.

Tu fais quoi alors l’année prochaine ?

Si vous n’êtes pas au courant, l’année prochaine, je quitte l’école de la forêt. Je n’aurai donc plus l’occasion de travailler avec mes élèves mais je garde toutefois un triple niveau CE2 CM1 CM2 dans une nouvelle école. J’ai décidé de mettre entre parenthèses ce système d’évaluations pour la première année. Pourquoi ? Ce système demande bien trop d’autonomie aux élèves. Je souhaite donc d’abord former mes futurs élèves à l’autonomie, (re)commencer progressivement à instaurer un bon climat de classe avant de pouvoir à nouveau proposer un tel système.

Comment va se passer la suite pour tes élèves ?

Les élèves ont gardé une trace de leurs acquis avec les progressions de chaque clé. Je m’en suis d’ailleurs servie pour élaborer les livrets scolaires. Je laisserai donc ces documents à l’enseignant qui prendre la suite pour qu’il puisse avoir un regard très précis sur les acquis des élèves. A lui ou elle, de se lancer ou pas.

Et tes élèves, ils en pensent quoi ?

Après un an d’utilisation, j’ai demandé à mes 19 élèves de me donner leur point de vue sur ce système. La grande majorité ont aimé ce système car « on peut avancer à notre rythme ». Ils ont aimé « choisir les évaluations « , « cela nous a donné confiance ». Ils relèvent toutefois que cela demande une certaine organisation (il aurait fallu avoir toutes les photocopies déjà prêtes pour ne pas perdre de temps). Dernier constat : « on ne l’a pas fait, mais il faudrait enlever les évaluations déjà faites car on aurait pu tricher maitresse ! Mais promis on ne l’a jamais fait ».

Mes conseils si vous voulez vous lancer !

Ce système et mes réflexions sur l’évaluation en classe ont transformé ma pratique. Il est maintenant impossible pour moi de revenir à un système « traditionnel » pour évaluer les élèves. Pourtant, je vous conseillerai de bien vous imprégner de ce système. Préparez tous les documents, photocopies et organisation en amont. Ne multipliez pas les clés, il est peut-être judicieux de commencer par 1 ou 2 clés et d’intégrer les autres au fur et à mesure.

De plus, je reste persuadée que ce système doit être personnellement réfléchi et adapté à votre classe. N’hésitez pas à changer l’organisation, les compétences… Bref, faites à votre sauce !

Enfin, avant de vous lancer, consultez vos collègues, proposez peut-être un travail collectif. Il peut être intéressant qu’il y ait un vraie harmonie sur un cycle, sur plusieurs années. N’oubliez pas de bien avertir les parents en début d’année car ce genre d’évaluations continues restent encore très loin de l’imaginaire des parents. (même si les parents d’élèves de ma classe ont adhéré à 100 % à ce système !)

Bonne réflexion à tous !

N’hésitez pas à m’écrire via le formulaire de contact pour me demander le mot de passe débloquant les évaluations !