Au secours, je suis directrice d’école !

Le mois de juin annonce la fin de l’année (quoi déjà ?!) mais aussi et surtout les nouvelles nominations dans les écoles. Vous êtes plusieurs à avoir obtenu une direction d’école. Quelle soit unique, à 2 ou 10 classes, être en charge de la direction d’une école met carrément la pression ! Surtout lorsque l’on n’a pas demandé un tel poste ou que c’est la première année.

Voici donc quelques infos et anecdotes sur le rôle du directeur et surtout mes conseils pour survivre à une année de direction ! Attention, ce ne sont que mes conseils de directrice de petite école. Le rôle de directeur peut être perçu différemment selon l’environnement et la taille de son école 😉

Cela fait maintenant 5 ans que je suis directrice d’école. Avant d’arriver à l’école de la forêt, j’ai eu en charge une école primaire de 6 classes. J’en garde un excellent souvenir (même si certaines situations ont été très compliquées à gérer) notamment grâce à des collègues en or ! Je leur fais d’ailleurs un bisou car je sais qu’elles passeront peut-être par ici 😉 Depuis 2 ans, à l’école de la forêt, je suis « chargée d’école 1 classe ». En gros, je n’ai plus le titre de directrice car on considère que je n’ai en charge « qu’1 classe ». Alors certes, il y a moins de conflits entre collègues et parents à gérer, mais les tâches administratives restent les mêmes que dans toutes les autres écoles françaises (à mon sens bien sûr).


Les responsabilités du directeur d’école


Les responsabilités pédagogiques :

Le directeur est le garant de la coordination entre les enseignants de l’école. Il faut donc veiller à la tenue des conseils de cycle, des maîtres… mais aussi au bon accueil des nouveaux nommés ainsi que des stagiaires. Pour que mes collègues soient au courant des dernières nouveautés en terme de pédagogie, j’avais l’habitude de consulter tous les jeudis matins les parutions du B.O et de diffuser les infos utiles via la liste de diffusion Webmail. Il est difficile en tant que directrice d’impulser des liaisons et des projets mais je crois que ce point est essentiel pour fédérer une équipe. Sans imposer ses idées, n’hésitez pas à proposer de nouveaux projets pour motiver les troupes et créer du lien entre collègues ou cycles… Je garde d’excellents souvenirs de projets communs avec toutes mes collègues (même les moins motivées !);

Les responsabilités relatives au fonctionnement de l’école :

Le directeur est en charge de l’admission des élèves (et non de l’inscription qui relève de la mairie), de l’organisation de l’accueil et de surveillance des élèves. Il préside le conseil d ‘école et les différentes réunions. Le point le plus sensible est la répartition ! Officiellement, c’est le directeur qui est responsable de la répartition des moyens d’enseignement et des élèves en classe. Il arrête le service des enseignants après validation en conseil des maitres. C’est pour cela, que par habitude, le directeur peut choisir sa classe en priorité (dans le respect des élèves et de l’équilibre des effectifs !).

Le point le plus important pour moi : la sécurité ! Le directeur est responsable de la sécurité des élèves. Il doit donc réaliser les différents exercices incendie, PPMS, tenir à jour les registres… et ne pas hésiter à pointer tous les problèmes de sécurité, que ce soit dans la surveillance de récréation ou même pour l’état général des bâtiments. J’ai pour habitude de toujours garder en tête que le pire peut arriver et que dans ce cas là je suis seule capitaine du navire ! Je ne cède donc jamais en terme de sécurité. Pour l’anecdote, j’ai froissé tout le monde en arrivant à l’école de la forêt pour obtenir un cadenas pour verrouiller le portail de l’école ! Cela peut paraître normal pour la plupart des enseignants mais ce point ne l’était pas pour l’ensemble des partenaires et parents. (Eh oui, c’est une petite école où « rien ne peut arriver » !).

Le relation école / parents / partenaires :

Le directeur représente l’institution. Il organise les élections des représentants des parents d’élèves et favorise l’implication des familles dans les écoles. Il est l’interlocuteur direct avec les différents partenaires de l’école. (municipalités …). Parfois, la communication peut s’avérer être compliquée, voire très compliquée. Au début de ma petite carrière de directrice, j’avais tendance à être très ferme sur mes positions. Avec l’expérience, je pense qu’il faut surtout être conciliante mais tout en restant claire sur des questions essentielles de sécurité par exemple. Garder un lien avec les partenaires est très important pour le bon fonctionnement d’une école (même si cela nous coûte parfois …. beaucoup ! ahah).


Mes conseils pour survivre à la direction


– Ne pas oublier que vous êtes enseignant avant d’être directeur ! La toute première année, j’ai, sans m’en rendre compte, délaissé mes préparations de classe pour assurer mon rôle de directrice. Je pense qu’il faut arriver à consacrer un créneau dans la journée ou la semaine seulement pour la direction.

– Ne pas hésiter à se faire épauler par les collègues pour l’organisation matérielle. Mes premières années de direction ont été « faciles » à gérer car mes collègues ne me considéraient pas comme le « larbin ». Certes, je rédigeais les mots pour les familles mais mes collègues m’aidaient à les relire.. Nous avions mis en place une barquette par enseignante. Je plaçais seulement 1 exemplaire des mots et chacune gérait ses photocopies … Un gain de temps !

– Différer les rendez-vous parents ou autre. Vous aurez forcément des conflits avec des parents à régler ! Au portail, à la sortie des classes… Ne recevez jamais un parent sur le vif ! Différez le rendez-vous pour préparer l’entretien et apaiser la situation.

– Garder en tête que l’on n’est pas le manitou de l’école, ni le grand chef.  « Oh tu es directrice ? Tu as eu une promotion? » Etre directeur est un statut un peu particulier ! On n’est pas le supérieur de ses collègues mais nous devons tout faire pour qu’il n’y ait pas de grains de sable dans la machine ! Pas toujours évident. Je ne me suis jamais considérée comme la grande chef de l’école. Je pense qu’il faut garder en tête que l’on est une équipe enseignante et que le directeur est le lien particulier avec les partenaires mais en aucun cas le dictateur qui impose ses idées. Bon je dois avouer que parfois, mettre la veste de la méchante directrice pour remonter les bretelles d’un CM2 un peu insolent a bien fonctionné ! ahah

Etre bien organisé (agenda, cahier du directeur..) et s’octroyer un petit coin dans la salle des maîtres si pas de bureau aménagé : Bon, vous l’avez bien compris, j’aime bien être organisée … Dans mon ancienne école, il n’y avait pas de bureau de directeur. En concertation avec les collègues, on avait aménagé un petit recoin dans la salle de maîtres pour la direction. J’aimais bien ce lieu dédié à mon travail de directrice lors des journées de décharge. Cela permet de centraliser les documents, les ressources et surtout de trouver un équilibre entre le rôle d’enseignante et de directrice. N’hésitez donc pas à vous approprier les lieux, à prendre du temps pour tout bien organiser ! Comme pour les élèves en début d’année, c’est du temps de perdu que l’on gagnera au fil des mois !

Tout mettre par écrit ! Ce conseil ,donné par un inspecteur, m’a sauvée de pas mal de situations délicates ! J’ai pris l’habitude de tout noter par écrit. Je retranscris les communications téléphoniques, je note les situations complexes, les dires de parents, les dates des demandes de travaux …. C’est fastidieux mais cela vous servira en cas de conflit.

Respirer un bon coup et accepter que la machine puisse s’enrayer ! Gérer une direction n’est pas de tout repos ! Même avec toute la volonté du monde, il y aura des pépins, des conflits avec des parents, des dialogues de sourds… Ne prenez donc pas trop à cœur ces situations et pensez à vous protéger car l’année est longue !


On a souvent droit à des têtes de compassion lorsque l’on annonce que l’on est directrice. Alors oui, c’est une charge de travail en plus, mais honnêtement je n’en garde que des bons souvenirs pour l’instant ! Les bons moments prennent largement le pas sur les situations délicates à gérer. J’ai pleinement conscience d’avoir eu beaucoup de chance de tomber sur des collègues en or pour m’épauler. Mais arriver à imposer sa patte c’est possible, arriver à aimer son poste de directrice ça l’est aussi 🙂

Et toi, tu le vis comment ton rôle de directeur/directrice ?

Comments

  1. Marion says:

    Merci pour ce super article !
    Tu pourrais nous en dire un petit peu plus sur ton cahier du directeur ?
    Merci pour tout, ton investissement, ta dynamique, tes idées !

    1. maitressedelaforet says:

      Avec grand plaisir 🙂 J’ai fabriqué un classeur du directeur ! je le mettrai à disposition dans un article 🙂

  2. Ludivine says:

    Coucou 🙂 Merci pour ton article, me voici comme toi Directrice 1 classe à titre définitif en cycle 3 pour la première fois !! J’appréhende un peu surtout le fait d’être seule dans l’école, comment ça se passe pour toi ? Pas trop dure la solitude ?

    1. maitressedelaforet says:

      Coucou, je suis quelqu’un d’assez solitaire donc pour le moment être seule dans mon école ne me dérange pas. Après tu verras, on n’est jamais réellement seule car il y a toujours la gardienne ou la cantinière. Avoir des collègues dans le rpi aide aussi beaucoup 🙂

  3. Maîtresse Mégane says:

    Oh ouiiiii ! Un classeur du directeur pour que je m’inspire 😍
    Merci super copine d’Instagram, tu m’aides tellement… 😘

  4. Audrey says:

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces infos très utiles. Je sais que c’est les vacances mais serait-il possible de donner plus d’infos sur ton classeur du directeur? Merci beaucoup.

    1. maitressedelaforet says:

      coucou Audrey,
      Je n’ai pas de photos de mon classeur de directeur mais il contient les éléments suivants : une partie courrier j’archive tous les mails importants, une partie note de service et Inspection, une partie suivi des élèves (pour les PPRE, les pai…), une partie coopérative scolaire, une partie règlementation et sorties, une partie ONDE (pour archiver les certificats de radiation…). Je suis toute seule donc il n’est pas très épais mais si tu as plusieurs classes en direction je te conseille de séparer les parties en plusieurs classeurs 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *