Si vous me suivez sur instagram (@maitressedelaforet), vous savez que j’ai fini l’installation de ma classe par une petite décoration. En effet, j’ai un grand mur de liège au fond de ma classe. Je l’ai recouvert à la manière des professeurs américains. Il nous servira de tableau de « règles de vie ».

Le décor

J’ai tout simplement accroché 4 grandes feuilles blanches les unes contre les autres. Pour créer le contour du cadre, j’ai utilisé du carton ondulé mais vous pouvez utiliser toutes sortes de papier. J’y ai inséré 2 fleurs en papier réalisées par mes soins. Je vous renvoie sur Youtube sur la chaine de 2 professeurs américaines. Elles décorent leurs classes extraordinairement bien. Elles expliquent dans cette vidéo le tutoriel pour créer ces fleurs. La vidéo est en anglais mais les images sont très explicites.

Les 5 piliers de ma classe

Je ne suis pas une grande adepte des listing de règles de vie qui démarrent par « Je n’ai pas le droit », « Je ne dois pas » … On a tendance à trouver une multitude de règles négatives. J’essaie au maximum de rester positive et donc il n’y a pas de règles de vie dans ma classe. Si, il y a des règles bien évidemment mais je les appelle plutôt « des piliers de classe ». Ce sont mes 5 grands principes qui me tiennent à cœur et que j’explique en début d’année aux élèves. Ces valeurs ne sont pas « négociables » et sont explicitées dès le début d’année. Chacun doit faire de son mieux pour que son attitude corresponde à ces piliers.

Voilà donc mes 5 piliers de classe et le discours que je tiendrai aux élèves dès le premier jour :

  • Je suis honnête : J’explique à mes élèves que je n’accepte pas les mensonges. Cela va surement nous arriver de faire des bêtises, mais je souhaite donc que les élèves soient honnêtes et assument les conséquences de leurs actes.
  • Je suis ambitieux : J’explique ici que chacun doit donner le meilleur de lui-même : fournir un travail sérieux, organisé. (J’en profite pour faire le point sur les cahiers cochons ahha). Je leur dit aussi que nous serons amenés à faire des erreurs et que c’est bien normal, que le travail paie et qu’en aucun cas je ne les piègerai (en rapport avec les évaluations notamment). Il faudra toujours essayer de se surpasser même si cela semble à priori impossible.
  • Je suis respectueux : J’explique qu’il n’y aura aucune règle du type « je ne dois pas taper.. » car pour moi c’est censé être déjà acquis lorsque l’on est en CE2 ou CM (en théorie ahah). De ce fait, il n’y aura qu’une seule règle valable « je ne me mets pas en danger, ni moi, ni mes camarades, ni les adultes qui m’accompagnent. » (cela sous-entend violences verbales, physiques, psychologiques).
  • Je suis heureux : je leur explique que nous allons passer énormément de temps ensemble donc il faut que cela se passe dans un climat serein. Je suis disponible et à l’écoute si les élèves le souhaitent. Je sais bien que je ne peux pas imposer à mes élèves d’être heureux mais j’espère qu’avec cet adage inscrit dans notre classe, ils s’efforceront à se féliciter, à s’émerveiller des petites victoires pour que chacun trouve un peu de « bonheur » à vivre à l’école.
  • Nous sommes une équipe : Enfin, le dernier pilier est celui sur lequel je passe le plus de temps. C’est un principe que j’explique et impose à mes élèves depuis que je suis en triple niveau. Nous sommes une équipe, on perd ensemble, on gagne ensemble. Nous sommes une classe, nous devons donc tous nous soutenir. Ce principe me tient particulièrement à coeur. Je le mets après en pratique grâce notamment aux étoiles de classe.

Concrètement, le premier jour, je leur fais donc mon petit speech sur mes 5 piliers, avec ma voix solennelle ! Les élèves peuvent ensuite trouver des exemples qui correspondent à chacun des piliers. Et voilà, ensuite, nous passons à autre chose. La régulation des comportements se fait au jour le jour, au cas par cas. Cela a fonctionné durant mes 3 années à l’école de la forêt. Si cela n’est pas le cas cette année, j’envisagerai de passer plus de temps sur les règles de base par une autre entrée.

Piliers et sanctions

Il est évident que certains élèves ne respecteront pas ces principes (volontairement ou involontairement). Mais je n’ai aucun système de sanctions. A vrai dire, je n’y ai même pas pensé avant d’écrire cet article. Depuis 3 ans, je m’efforce de privilégier le dialogue. Parfois cela fonctionne, parfois non (et dans tous les cas, il faut une sacré dose de patience). Selon la gravité de l’acte, il m’arrive de mettre un mot dans le cahier de liaison, parfois je mets en place un contrat de comportement. J’espère que dans ma nouvelle école, il en sera de même. L’année dernière, c’était le conseil de classe qui régulait les problèmes. Les élèves discutaient du problème, de l’avertissement ou de la sanction adéquate. Je vous renvoie ici pour lire l’article sur le conseil de classe.

Les documents à télécharger

Et vous, comment se passe l’instauration des règles de vie dans votre classe ?